forum rpg fantasy
 

Partagez | 
écrits et idées en vrac
 :: L'Antre des Secrets :: la zone staff

Compte Fondateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://amyrkridsong.forumactif.org
Eldurmarky
Compte Fondateur
Parchemins : 23
Arrivée le : 21/02/2016
Pseudo : sophia (compte fondateur)


Sujet : écrits et idées en vrac ; posté le Dim 20 Mar - 0:25
CULTURE LOCALE ET RACIALE

ELFES NOIRS ; Fonctionnement administratif et gouvernement

– maison royale régnante héréditaire mais choix possible pour l'héritier d'accepter ou non le trône.
– si pas d'héritier direct ou éloigné, les maisons nobles se réunissent pour débattre et choisir un roi. Souvent il s'agit pour les prétendants de se combattre sous le regard du volcan - à la loyale - pour se départager, d'autres fois le choix du nouveau souverain est le fruit de nombreux et sombres complots.
– le souverain est maître, bien qu'entouré de conseillers issus des maisons nobles et de la maison royale. Il ne peut être destitué de manière légale. Ce qui n'empêche pas les assassinats.
– les maisons nobles dirigent leurs terres et les groupes nomades qui leurs sont soumis.
– les nomades sont des groupes d'elfes ne souhaitant pas s'installer en ville et sont moins dépendants des autorités. Ils se gouvernent eux-mêmes entre eux et lorsqu'ils ont un problème avec un sédentaire, c'est l'autorité royale qui intervient. Ils sont en revanche tenus de répondre à l'appel du roi lors d'une guerre.
– comme les elfes sylvains, les elfes noirs n'ont pas de divinités à proprement parler. Ils vénèrent seulement le Pic du feu en tant que symbole de leur énergie et de leur force, sans pour autant le mystifier. Le volcan est devenu leur rituel de passage à l'âge adulte.
– ce rituel consiste à rester méditer une semaine sur le volcan (qu'il soit en éruption ou pas), puis, au terme de la semaine, de le traverser par un pont de cordes et de bois peu rassurant ni stable.
– vu le peu de végétaux qu'on peut cultiver sur leurs terres, les elfes noirs consomment beaucoup de viande, des champignons et quelques maigres céréales, en particulier du riz.
– ils parlent le sombre elfique, qui dérive de l'ancien elfique. On dit que c'est une langue maudite et ceux qui la manient mentent comme ils respirent. Leur alphabet est resté la calligraphie elfique.
– quand un elfe noir meurt, on considère que son âme rejoint le volcan, autrefois puissante source d'énergie magique. Pour les elfes importants, la cérémonie consiste à rendre son corps au feu, en l'immergeant dans la lave sous les chants funèbres. Pour les elfes de moindre importance, trop loin ou trop pauvres pour offrir de telles funérailles, ils se contentent de monter un bûcher funéraire pour incinérer le corps. Les cendres sont parfois récupérées pour rejoindre les ancêtres.

– les mariages sont rarement affaire d'amour : du fait du petit nombre de femmes, les parents de la désirée donnent des épreuves aux prétendants, qui peuvent être diverses et variées. Cela peut aller d'un simple combat à une quête périlleuse dont rares pourraient être les survivants. Cette pratique est entrée dans la coutume des maisons nobles principalement, mais également de toute famille ayant une certaine importance ou une certaine renommée, qu'il s'agisse d'un artisan très doué ou d'un guerrier légendaire, et a pour but de ne permettre qu'aux plus forts de trouver épouse et de concevoir une descendance.
– les enfants hors mariage ne sont pas tolérés, en raison de la faible natalité des elfes. Il se peut toutefois que les bâtards soient gardés, mais seront rarement bien vus.
– les esclaves sont nombreux chez les elfes noirs, notamment en ville et dans les campagnes sédentaires pour accomplir les tâches pénibles et ingrates. Rares sont les humains traités avec un minimum de dignité, bien souvent, du fait de leur profusion - grâce aux nombreux marchands d'esclaves venus du sud - ils doivent travailler jusqu'à épuisement ou n'ont que peu accès à de quoi se nourrir.
– il y a également des esclaves royaux qui s'occupent de tâches plus administratives comme la rédaction de contrats avec les esclavagistes ou autres marchands. Mais il est très rare qu'un humain connaisse et maîtrise la langue et l'alphabet des elfes noirs.
– un esclave est la propriété de son maître. Celui-ci peut en disposer comme il le souhaite et a droit de vie et de mort sur lui. Il n'est pas rare que des femmes servent d'esclaves sexuelles ou de croiser des esclaves dans les bordels de la capitale.
– en revanche, il est très mal vu d'avoir un enfant avec un humain. Les demi portions, lorsque découverts par les autorités, sont systématiquement supprimés. Un elfe noir qui cache l'existence d'un tel bâtard peut être très sévèrement châtié.


ELFES SYLVAINS ; Fonctionnement administratif et gouvernement

– la maison royale se perpétue de manière héréditaire, cependant l'héritier peut refuser de monter sur le trône s'il ne s'en sent pas digne. En ce cas, comme chez les elfes noirs, les maisons vénérables et honorables se réunissent pour choisir le nouveau souverain.
– il n'y a pas d'épreuve pour devenir roi. Ce sont aux Anciens de débattre pour choisir la personne la plus apte à cette dignité. Lors de cette période, généralement assez longue, le pays est comme paralysé et coupé de tout contact avec l'extérieur.
– les elfes n'ont pas de monnaie. Ils estiment qu'ils n'en ont pas besoin pour vivre et s'échangent donc des biens de valeur équivalente, ou des services. Il n'y a donc pas de corruption en Mähnvald, ni de miséreux.
– il n'y a pas de religion elfique, du moins plus depuis plusieurs siècles. Les elfes ont accumulé suffisamment de connaissances pour conclure que le monde n'était pas régi par des dieux, mais par des forces naturelles et physiques (ou magiques) qu'il n'est pas certes pas aisé de comprendre, mais qui n'ont pas d'origine divine.
– les elfes sont végétariens. Ils pourraient manger de la viande, mais ne le désirent pas, car ils ont tous été éduqués dans le respect de la nature et du vivant.
– les elfes parlent le nouvel elfique, qui est très proche de l'ancien elfique, langue autrefois usitée pour la magie. Quant à leur alphabet, c'est la calligraphie elfe.
– quand un elfe meurt, la famille et les amis se réunissent pour porter le deuil et chantent pendant un jour et une nuit. Le corps est lavé, purifié et mené vers une clairière ou un endroit que le mort appréciait en particulier. Là, on chante pour que la terre l'avale puis on plante un arbre qui lui correspondait et des chants autrefois emprunts de magie aidaient à fortifier l'arbre. La vie est donc un cycle.

– le mariage à proprement parler n'existe pas. Les elfes se choisissent et s'aiment, partagent leurs existences et ont des enfants, et peuvent se séparer s'ils le souhaitent. Seule la maison royale peut être soumise à une cérémonie de mariage pour garantir l'absence de dispute d'héritage.
– les enfants sont rares, un seul par couple, deux plus rarement, avec beaucoup d'années d'écart.
– l'avis des elfes concernant ceux des leurs qui font leur vie avec un ou une humain(e) est assez mitigé, toutefois les demi-elfes sont bien acceptés dans leur société et certains peuvent avoir responsabilités de taille s'ils en ont les capacités.
– tous les elfes ne vivent pas retranchés dans leur forêt. On encourage vivement les plus jeunes, à leur entrée dans l'âge adulte, à effectuer un pèlerinage qui consiste à voyager dans tous Myrkrid et ainsi apprendre la vie. Certains se contentent de faire le tour de Vignedor avant de revenir sur leurs pas, pour la sécurité que ce royaume prodigue aux elfes, mais d'autres vont jusqu'à s'établir à Ruderoy pendant plusieurs années avant de rentrer, dégoûtés de l'humanité.
– d'autres elfes sont des elfes dit citadins, c'est à dire qu'ils vivent auprès des hommes sans pour autant être en pèlerinage. Ils ont choisi de s'établir au milieu des mortels pour des raisons qui leur sont propres, ou alors il s'agit d'elfes bannis par le royaume. Ils sont souvent relégués à des métiers ingrats et vivent parmi les pauvres parce qu'ils n'ont pas su s'adapter au système économique et monétaire des humains. Il n'est pas rare qu'ils rejoignent des guildes, notamment celle des voleurs ou des bardes.
– les elfes citadins vivants dans les villages sont moins malchanceux, ils peuvent offrir leurs services de guérisseurs et bien souvent, en Vignedor, les habitants n'hésitent pas à leur demander conseil.

HUMAINS DE DJEVELDYR ; Fonctionnement

– il n'y a pas de roi en Djeveldyr. Chaque petite ville, chaque village est autonome et a à sa tête un jarl et un chaman qui gèrent les affaires quotidiennes et magiques. Le jarl n'est pas un chef absolu à proprement parler, il est choisi par les habitants mais se doit de tenir des assemblées pour traiter les problèmes. Il est là pour trancher en cas de désaccord, de litige, ou de crime.
– le chaman était autrefois le magicien du village, il s'occupait de faire partir les esprits néfastes, ou de faire en sorte que les récoltes soient bonnes. Avec la disparition de la magie, le chaman est devenu le sage vers qui l'on se tourne pour des problèmes de morale, ainsi que le guérisseur. Souvent, il a appris la guérison auprès des elfes ou de l'ancien chaman.
– il n'y a pas d'armée, mais chaque homme et chaque femme est un guerrier comme second métier. C'est une coutume héritée de leurs ancêtres venus du nord. Ils étaient autrefois réputés pour être des guerriers sans peur et très forts, mais cela s'est perdu petit à petit, et aujourd'hui, rares sont les habitants à savoir réellement se battre, notamment dans les plus petits villages.
– il y a très peu de commerce, entre villes, ou vers l'extérieur. Les habitants produisent ce dont ils ont besoin, s'échangent parfois des denrées entre villages si besoin est, mais l'or ne intéresse que peu.
– chaque bourgade a ses couleurs et ses motifs, que ses habitants arborent sur leurs vêtements. Il leur est ainsi facile de se reconnaître.
– à Djeveldyr, le sens de l'hospitalité est une chose très importante. On a certes peu l'habitude d'y croiser des étrangers, cependant ces derniers seront toujours accueillis avec dévotion et chaleur. Il est naturel que l'hôte propose son lit à son invité, quitte à devoir dormir sur une paillasse dans la pièce principale. Il n'est pas rare que des feux de joie soient organisés pour fêter la venue d'un étranger s'il doit rester plusieurs jours.
Revenir en haut Aller en bas
Compte Fondateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://amyrkridsong.forumactif.org
Eldurmarky
Compte Fondateur
Parchemins : 23
Arrivée le : 21/02/2016
Pseudo : sophia (compte fondateur)


Sujet : Re: écrits et idées en vrac ; posté le Dim 20 Mar - 0:56
ORDRES ET GUILDES

ORDRES DE CHEVALIERS
– la garde royale de Ruderoy (nom à trouver)
– l'ordre du griffon pourpre ; chevaliers éminents ayant prouvé leur bravoure et leur honneur à de multiples reprises sous la bannière de Ruderoy.
– les compagnons de la vouivre ; chevaliers de Vignedor.
– l'ordre du saint-sauveur ; ordre de chevaliers sans terres ou sans bannière, n'ayant pas de suzerain fixe, mais choisissant son maître selon les conflits et les périodes. Ils ne sont pas des mercenaires mais des chevaliers choisissant leur chef.

GUILDES
– guilde des guerriers (p-e nom à trouver) ; tout guerrier ou mercenaire ne pouvant profiter d'un titre de chevalier mais sachant manier son arme mieux que personne. On les trouve surtout à Ruderoy et à Mornargent.
– guilde des bardes ; corporation des bardes de tout Myrkrid. Ils jouent du luth mais servent également d'espion à qui sait faire appel à eux.
– guilde des voleurs ; regroupement illégal des chipeurs de la pire espèce, des mendiants en tout genre dont le but est principalement de s'enrichir ou, moyennant monnaie, de dérober de biens pour un employeur. L'homme à leur tête est surnommé le seigneur des mendiants.
– la traque noire ; organisation illégale d'assassins originaire des terres de cendres. Elle s'est notamment propagée à Vignedor mais officie partout. On sait peu de choses sur ce groupe, si ce n'est qu'il est très bien organisé et que ses membres sont entrainés à survivre jusqu'à des conditions extrêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Compte Fondateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://amyrkridsong.forumactif.org
Eldurmarky
Compte Fondateur
Parchemins : 23
Arrivée le : 21/02/2016
Pseudo : sophia (compte fondateur)


Sujet : Re: écrits et idées en vrac ; posté le Dim 20 Mar - 9:39
SOCIETE DES NAINS

– le royaume nain regroupe les deux chaînes de montagnes entourant Mähnvald. Les différentes villes souterraines sont reliées par un vaste réseau de galeries. Les villes se sont établies près des gisements importants de métaux, précieux ou non. Elles débouchent également à la surface et s'étendent un peu sur les terres au travers de faubourgs pour y cultiver les denrées et élever les chèvres des montagnes.
– leur agriculture fonctionne en cultures en terrasses, du fait de abruptement de la montagne. On y fait pousser de la céréale mais surtout des fèves. L'élevage des chèvres fournit les nains en lait pour faire des fromages et en peau ou laine pour les vêtements. En terme de viande, les nains préfèrent les volailles (en élevage aussi ou en gibier), le porc (tout est bon dans le cochon!) et les fruits de la chasse.
– les nains sont gouvernés par un roi élu par les représentants des six castes qui les répartissent. Il y a la caste des forgerons, des joaillers (les deux plus importantes), des marchands, des artisans, des paysans, des mineurs. Il n'existe pas de caste guerrière car chaque nain, en plus de son métier, se doit de pouvoir répondre au cor de la guerre. Chaque nain est tenu de faire un service militaire d'un an tous les 5 ans à partir de son entrée dans l'âge adulte, et servira alors dans la garde royale ou chez les sentinelles qui protègent les boyaux de la terre.
– il n'y a pas non plus de caste noble car chaque caste possède ses propres familles les plus respectées qui servent alors d'intermédiaires entre le Conseil (ou le roi) et les nains. Parmi ces familles se trouve la famille qui dirige la caste.
– ce sont les femmes des chefs de caste qui gèrent l'économie de leur caste. De même, la reine s'occupe des finances du royaume, tandis que le roi est à la tête des armées et s'occupe des conflits entre différentes castes. Le couple royal sert aussi de guide spirituel à leur peuple.
– les nains parlent le nanien mais la majorité connaissent également la langue commune. Ils utilisent des runes pour écrire.
– ils vénèrent un panthéon dont les dieux les plus importants sont le dieu de la pierre et celui de la victoire.
– pour les funérailles d'un nain, on considère que son corps doit retourner à la pierre.

– on se marie entre membres d'une même caste. Pour les familles importantes, on procède à des unions arrangées.
– les nains n'ont pas de lien avec la magie au sens strict, ils ont toutefois inventé les golems, ces êtres de pierre animés d'une volonté propre, grâce à des gemmes de pouvoir trouvées dans les profondeurs.
– ils ont également inventé des sortes d'automates et beaucoup d'objets mécaniques, et refusent catégoriquement de partager leur science avec les hommes.
– les nains aiment festoyer en diverses occasions. C'est là un moyen de mettre de côté les disputes (ou au contraire de les régler en se bagarrant), de se remplir la panse et de prouver sa bravoure en consommant de plus de bière possible avant de s'écrouler.
– les nains qui vivent hors du royaume sont pour la plupart des marchands ou des forgerons considérés de peu de talent. D'autres nains choisissent eux-mêmes de s'expatrier pour s'établir dans les royaumes humains, pour y louer leur hache ou leurs compétences.
– les nains sont capables (surtout ceux des castes de forgerons et de joailliers) de reconnaître n'importe quel métal ou pierre au toucher. Ils ne sont ainsi pas facile à arnaquer.
Revenir en haut Aller en bas
Compte Fondateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://amyrkridsong.forumactif.org
Eldurmarky
Compte Fondateur
Parchemins : 23
Arrivée le : 21/02/2016
Pseudo : sophia (compte fondateur)


Sujet : Re: écrits et idées en vrac ; posté le Dim 20 Mar - 15:12
CULTURE ORQUE

– les orques sont loin d'être un peuple uni. Ils sont répartis dans des clans qui ne sont pas toujours alliés, plus ou moins belliqueux ou avides. A la tête de chaque clan, il y a un chef de clan, souvent l'orque le plus fort ou le guerrier le plus habile, ainsi qu'une sage-femme qui est leur guide spirituel.
– les orques suivent ce qu'ils nomment la voie du sang. C'est une sorte de cheminement guerrier qui explique pourquoi ils collectionnent les trophées à leur ceinture ou sur leur armure (par trophée, il peut s'agir d'ossements d'ennemis, ou n'importe quoi d'autre qui puisse symboliser une créature abattue).
– les clans ont un territoire sur lequel ils se déplacent tout au long de l'année. La moindre intrusion sur le territoire d'un autre clan est considérée comme une déclaration de guerre.
– un clan est considéré important s'il compte de nombreuses femmes et des enfants en bonne santé physique.
– il n'y a pas de "roi" orque, en revanche, s'ils sont tous en guerre contre une autre race (elfes, humains, etc), ils se choisissent un chef de guerre, en général un orque dont le nombre d'exploits ou de trophées est énorme.
Revenir en haut Aller en bas
Compte Fondateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://amyrkridsong.forumactif.org
Eldurmarky
Compte Fondateur
Parchemins : 23
Arrivée le : 21/02/2016
Pseudo : sophia (compte fondateur)


Sujet : Re: écrits et idées en vrac ; posté le Sam 26 Mar - 15:26
CULTURE DE MORNARGENT

– à l'origine terre disputée entre Ruderoy et Vignedor puis zone tampon pour éviter de nouveaux conflits, ce sont des colons marchands et investisseurs ainsi que des mercenaires venus des cités libres qui se sont installés.
– on a d'abord commencé à exploiter les mines d'argent qui affleuraient des montagnes, puis en creusant, d'autres filons et d'autres métaux ont été découverts. Puis, de terre minière, Mornargent a évolué pour devenir terre de commerce et de prospérité.
– le prince de Mornargent est le chef absolu de son territoire. Les mines lui appartiennent, et sont louées via un contrat à durée limitée et renouvelable aux riches exploitants. Il n'y a pas de noblesse de terre, mais de cours, c'est-à-dire que les nobles ont certes des propriétés, mais n'ont pas de réel pouvoir sur les habitants qui y vivent, tous relèvent de la juridiction princière.
– le prince choisit ses émissaires pour faire appliquer ses lois, en général parmi la noblesse (qui est principalement une noblesse ayant reçu un titre en qualité de récompense pour service rendu, ou qui a eu les moyens d'acheter un titre), mais également parmi la bourgeoisie.
– l'armée de Mornargent est très restreinte et plutôt qualifiée pour défendre que pour attaquer. Le prince fait plutôt appel à des mercenaires s'il se sent dans le besoin de protéger ses régions. En revanche, la flotte militaire de la principauté est la plus puissante de Myrkrid, car elle protège ses navires marchands de la piraterie et des autres flottes en cas de guerre ou de blocus.
– les voies de communications (routes, ponts, moyens de communiquer) sont très développés. Chaque village est relié à une ville chef lieux par la route.
– Une ville chef-lieux regroupe l'administration de quatre ou cinq villages ou petits bourgs. Des foires regroupant les productions de ces villages (production agricole, artisanale, minière, etc) sont régulièrement organisées. La cité chef-lieux est en mesure d'accueillir les percepteurs d'impôts, les émissaires du prince et compte un centre administratif des finances et du recensement, ainsi qu'un bâtiment attaché aux affaires judiciaires et, pour les villes les plus importantes, une prison. Souvent, la ville chef-lieux est la ville de résidence d'une famille noble.
– les marchands et les paysans regroupent la majorité de la population. Le droit de la principauté encourage fortement aux affaires et au commerce. Le vol est par exemple plus réprimandé qu'un meurtre. Les paysans et les ouvriers ne sont pas des serfs, ils peuvent être propriétaires ou locataires de la terre qu'ils cultivent selon leur condition ; dans tous les cas, ils sont libres de s'établir ailleurs ou de changer de métier s'ils le souhaitent.
– chaque citoyen libre possède un certificat à son nom qui atteste de sa condition de sujet de Mornargent et qui le protège de l'esclavage qui est autorisé uniquement pour les étrangers de la principauté. Le citoyen a son certificat chez lui mais il y a aussi une copie dans les archives administratives de la capitale.
– pour devenir citoyen de Mornargent, il y a le droit du sang, mais aussi le droit du sol pour les familles qui s'y sont établies depuis au moins 4 générations. Il faut également qu'un citoyen se porte garant de la personne ou la famille qui demande la citoyenneté.
– l'esclavage est autorisé et Mornargent est une plaque tournante du trafic d'esclaves en Myrkrid ; il s'agit du relais des marchands du sud qui viennent trouver marchandise dans les autres royaumes, notamment Ruderoy, et ceux qui font commerce avec les elfes noirs.
– l'évolution sociale est loin d'être fermée : un artisan qui a fait fructifier son affaire peut devenir un bourgeois à la tête d'une grande entreprise, et les bourgeois, s'ils s'illustrent ou gagnent des faveurs auprès du prince, peuvent obtenir un titre de noblesse. Autrefois, un titre pouvait s'acheter, mais cette pratique est désormais révolue, depuis un siècle.

– il y a donc les mines d'argent, de cuivre et de fer principalement. On y trouve également quelques filons d'or et de pierres précieuses, mais ils ont été exploités depuis longtemps et ont été abandonnés depuis.
– on cultive de manière très polyvalente avec le principe de l'assolement, c'est-à-dire que les parcelles changent de type de céréale ou de légume tous les deux ou trois ans, avant une année de jachère. Mornargent possède également beaucoup de vergers divers et variés : agrumes, pommes, poires, prunes...
– Mornargent vit beaucoup de l'exportation et de l'importation avec les cités libres.
Revenir en haut Aller en bas
Compte Fondateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://amyrkridsong.forumactif.org
Eldurmarky
Compte Fondateur
Parchemins : 23
Arrivée le : 21/02/2016
Pseudo : sophia (compte fondateur)


Sujet : Re: écrits et idées en vrac ; posté le Sam 16 Avr - 12:18
CULTURE DE RUDEROY

- terre vestige d'une civilisation elfe qui a été rasée, mutilée par la haine et par les nombreuses guerres qui ont défilé. Il reste bien peu de forêts centenaires en Ruderoy. Les vents battent les plaines et les collines dénudées où les cultures, malmenées par les éléments, s'avèrent souvent pauvres. On vit de l'élevage, les nobles de la chasse, l'agriculture ayant un rendement faible, on cultive surtout des céréales (seigle, épeautre, peu de blé) et des légumes frugaux qui ont un besoin mineur en eau (légumes-racines et bulbes comme les carottes, betteraves, pommes-de-terre, oignons... et quelques légumineuses : pois, haricots, etc.)
- c'est une culture très militaire, où l'ordre et le maintien de l'ordre sont primordiaux. Il y a de nombreux camps militaires dans tout le royaume, pour former les soldats mais également protéger ou punir les populations.
- Ruderoy a été en proie à de nombreux soulèvements civils et durement réprimés. L'essentiel de la population étant paysanne et pauvre, et souvent exploitée par ses seigneurs, car ils ne peuvent être propriétaires de leurs terres, celle-ci a souvent tenté de lever le poing contre le système, en vain.
- le roi a en théorie un pouvoir absolu sur son royaume : les comtes sont ses vassaux et ils lui doivent obéissance. Une partie des impôts perçus par chaque comté doit être donné au trésor royal.
- malgré tout, il n'est pas rare que des barons s'affrontent militairement, plongeant leurs terres dans le feu et le sang. Le roi se doit donc d'être un homme fort avec suffisamment de poigne et d'autorité pour unir ses vassaux afin d'éviter à son royaume la moindre faiblesse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet : Re: écrits et idées en vrac ; posté le
Revenir en haut Aller en bas


 :: L'Antre des Secrets :: la zone staff
écrits et idées en vrac
 Sujets similaires
-
» Mathiou: dossier en vrac..
» Mot en vrac
» J'ai la tête en vrac ♪
» EN VRAC
» Les écrits du Roy
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Myrkrid Song :: L'Antre des Secrets :: la zone staff
-
Sauter vers: